Le plantain ….à votre service

LES PLANTES DE CHEZ NOUS

Le plantain : sous les pas de l’homme blanc

Par Mathieu Tremblay
Le 13/09/2007

Il aurait été introduit sur nos terres en se collant aux semelles de marins arrivés d’Europe. Dès lors, les Amérindiens surnommèrent la plante « le pas de l’homme blanc ». On retrouve le plantain un peu partout au milieu de nos pelouses. Cette plante est considérée comme une mauvaise herbe. Pourtant, elle pourrait être une véritable alliée pour notre santé puisqu’elle peut soigner nombre de petits maux.
Denise Gagnon, herboriste
denise.gagnon@lautrevoix.com

Les Amérindiens utilisaient le plantain lors de longs voyages à travers le pays. Ils le mettaient dans leur chaussures, entre la peau et le mocassin, pour éviter les irritations et les ampoules. Ils s’en servaient aussi pour soulager les douleurs et les démangeaisons reliées aux piqûres d’insectes. Les randonneurs auraient donc tout intérêt à redécouvrir les vertus de cette plante. La tradition suggère également le plantain pour les problèmes de peau suivants : herbe à puces, zona, piqûres d’insectes, égratignures. Il faut alors appliquer directement la feuille sur la zone affectée ou faire des compresses avec une infusion de feuilles.

En infusion, le plantain soigne les yeux irrités et les orgelets. En jus, il redonne l’appétit. Il s’utilise frais, car séché, il perd rapidement ses propriétés. On peut aussi en faire un onguent et un concentré à base de vinaigre de cidre bio. Il est également possible d’en faire une huile qui servira aux soins la peau. Si vous êtes en forêt, la plante écrasée et appliquée sur la peau apporte un soulagement des douleurs ou démangeaisons reliées aux égratignures, piqûres d’insectes, coups de soleil et dermatites de contact.

En gargarisme, le plantain soulage les maux de gorge et les extinctions de voix. Il faut en prendre une infusion en cas d’engorgement des bronches et contre la toux due au rhume. Les graines vertes sont laxatives et peuvent facilement remplacer les graines de lin. Pour les soins de beauté, il est astringent (il resserre les pores). On l’utilise alors après le lavage du visage. Si on s’en sert pour se rincer les cheveux, il donne du brillant et aide à garder le cuir chevelu en bonne santé.

Pour en faire une infusion, il faut ajouter une cuillère à thé de plantes séchées, ou deux fois plus si la plante est fraîche, à une tasse d’eau bouillante, et laisser infuser trois à cinq minutes.

Avertissement
D’après Linda Petit Jean, auteure de Favoriser la guérison selon la tradition amérindienne, le plantain n’aurait aucune toxicité, mais certaines personnes pourraient y être allergiques. Qui plus est, la posologie peut grandement changer selon le poids, l’âge ou l’interrelation avec d’autres plantes. Il est donc très important de consulter un naturopathe ou un herboriste avant de consommer des plantes.

Pour cueillir les plantes de façon responsable :

* Bien identifier la plante à l’aide de la Flore Laurentienne ( Célèbre ouvrage du Frère Marie-Victorin répertoriant les plantes indigènes du Québec avec dessins détaillés et photos pour une meilleure identification ).
* Cueillir un plant sur dix lorsque vous prenez les feuilles ou un sur vingt si vous prenez les racines. Cette façon de faire ne nuira pas à l’espèce.
* Il est préférable de choisir les plants éloignés de la route (pollution) et loin des arrosages de pesticides. Les plants doivent être le plus naturel possible.
* Cueillir seulement la quantité de plantes dont vous avez besoin. Ceci est valable pour toutes plantes qui ne sont pas protégées. Pour ces dernières, il est préférable de choisir une espèce moins rare qui possède les même propriétés ou cultiver vos propres plantes indigènes dans votre potager.



Laisser un commentaire

Ma vie en blanc |
Elle aime / Ella ama |
Magnetiseur-guerisseur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | baradladental.hu
| KARMA ou HASARD
| zérOo cOmplexe "pro-ana"